Le chef en box : La box de pâtisserie des grands chefs

Le 26 mai 2016 — par

Ça ne devenait plus possible, je reçois trop de courriers de fans qui me demandent de revenir sur mon blog… Alors pour me remettre dans le bain, j’ai décidé de ne pas parler tout de suite de moi, ça serait trop facile. Je vais vous présenter une jeune startup que je soutiens, et si le format vous plait je vous en parlerai d’autres, et puis aussi un peu de moi tant qu’à faire.

Je me suis entretenu avec Anaïs Hody, pâtissière et chef d’entreprise, créatrice du Chef en box, une box de pâtisserie qui vous propose chaque mois une recette de chef pâtissier accompagnée des ingrédients et du matériel nécessaire. Un cadeau idéal pour la fête des mères si vous êtes en retard pour trouver un cadeau original.

Pourquoi as-tu créé « Le Chef en box »?

Pourquoi je l’ai créé ? Je l’ai créé parce que j’avais la Birchbox, j’étais en train de marcher dans le métro parisien, il y avait une affiche Birchbox, et je me suis dit « mais il n’y a pas de box dans la pâtisserie », donc je suis rentré chez moi, j’ai cherché sur Internet s’il n’y avait pas des box qui existaient, et il n’y avait rien. Je me suis dit que si je pouvais lier ma passion avec cette tendance, ce mouvement, c’était la perfection. Voilà comment est venue l’idée de la box.

Et qui es-tu à la base ? Pour savoir un peu d’où tu viens…

J’étais éducatrice spécialisée, je venais de faire une reconversion en pâtisserie. J’ai été pendant un an au Meurice avec Cédric Grolet et Alain Ducasse, et je sortais tout juste de mon apprentissage quand j’ai eu cette idée. J’ai toujours voulu créer ma société, c’était un moyen de palier à mon futur grand rêve, qui est de partir à San Francisco, plus tard.

Anaïs Hody

Maintenant que tu as eu cette idée-là, comment t’y es-tu prise pour concrétiser ton projet ?

J’ai appelé mon frère, qui est lui-même entrepreneur, je lui ai dit que j’avais une idée, et je lui ai demandé comment pouvait-on faire pour concrétiser tout ça. Il m’a expliqué toutes les démarches à faire, au niveau administratif, tout ce qui était business plan, etc. On a monté tout un projet, j’ai mis du temps à apprendre tout ça, mais ça s’est fait assez rapidement quand même, puis j’ai eu la chance de m’être bien entourée avec les bonnes personnes qui savaient déjà comment on montait sa boîte, qui m’ont évité beaucoup d’erreurs et beaucoup de perte de temps. Du coup, on a lancé le projet, on a créé une S.A.S. en septembre, on a lancé tous les statuts etc, et puis par la suite, on a lancé un crowdfunding pour pouvoir récolter l’argent nécessaire au démarrage de la box, tout simplement.

Pourquoi as-tu pensé que ce projet pourrait marcher, en dehors du fait qu’il n’y ait pas de box de pâtisserie ? Parce qu’on se dit que s’il n’y a pas de box de pâtisserie, c’est peut-être que personne n’en veut. Pourquoi toi, tu y crois ?

Pourquoi j’y crois ? Parce que ça regroupait toutes les tendances du moment. La pâtisserie, et la cuisine en général, ce n’est plus une voie de garage, c’est devenu quelque chose où on peut montrer que la gastronomie française, c’est quelque chose de vraiment important dans notre patrimoine. Les box, il y en a de tout et de rien, c’est devenu le phénomène où tout le monde adore ce mode de consommation. Puis il y a la partie « do it yourself » où tout le monde, maintenant, aime apprendre à faire soi-même, et pouvoir faire tout ce qu’ils aiment, sans avoir à aller acheter les produits déjà finis.

Tu nous a dit que tu as appelé ton frère, mais est-ce que tu l’as créé avec lui ? Avec qui as-tu créé la société ?

Alors, il y a effectivement mon frère qui est mon associé, et on s’est associés avec d’autres personnes. On avait un avocat, une agence web et puis par la suite, d’autres personnes sont arrivées dans la société. Ça reste très familial, ma cousine est rentrée et s’occupe de tout le design. Puis toi Maxime, qui vient de nous rejoindre, pour nous aider.

La box d'avril

Merci. J’espère que je pourrai t’apporter mon aide !

J’ai pas trop de doute là-dessus !

D’où vient l’argent que tu as pu récolter en dehors du crowdfunding ? Est-ce que tu as eu besoin d’argent en dehors du tien, est-ce que tu as fait appel à des gens, à des amis ?

Au début, il y a l’argent qu’on a mis en capital, tous les associés réunis. On a fait le crowdfunding qui nous a aidé à démarrer, puis notre levée de fonds avec toi. On a recherché un petit budget pour pouvoir démarrer au niveau de la communication et du marketing pour mettre un peu plus les bouchées doubles à ce niveau-là.

Ça n’a pas été trop dur de demander de l’argent à ta famille et tes amis ?

J’avoue qu’au début, quand on lance le crowdfunding, on n’est pas serein, on se dit « comment je vais pouvoir demander » mais au final, ça se fait de manière assez naturelle, tout le monde est prêt à te donner une toute petite somme pour t’aider et au final, on a quand même récolté 2500 euros en un mois avec l’aide de tout le monde, au fur et à mesure ça prend assez vite avec les réseaux sociaux.

Et ça t’a permis aussi de valider, peut-être, l’idée, à travers le crowdfunding.

Exactement, c’est là où on voit qu’il y a des gens qui font confiance. Quand on voit qu’il y a des gens qu’on ne connaît pas, qui commencent à mettre de l’argent sur le crowdfunding en laissant des petits messages, on se dit que potentiellement, il y a peut-être quelque chose à faire quand même, ce n’est pas juste une idée qui nous convainc nous.

La box de mai

Depuis la création jusqu’à aujourd’hui, quelle est l’actualité du « Chef en box » ?

On en est à notre quatrième box. Ce mois-ci, on est sur des tartes au citron meringuées, qui est la box parfaite pour la fête des mères. On est vraiment dans quelque chose de super visuel, on a fait en sorte que toutes nos pâtisseries soient réalisables par tout le monde, et on avoue que là, ça commence à faire plaisir, parce que ça prend sur des gens que l’on ne connaît pas, ce n’est plus seulement l’entourage. On commence à avoir beaucoup de monde qui vient poser des questions sur la box, on voit de plus en plus de monde sur le site, donc ça commence à prendre une petite ampleur assez sympa.

Et enfin, comment peut-on aider « Le chef en box » si on lit l’article et qu’on a envie de t’aider, d’aider la boîte ?

On est toujours à la recherche de nouveaux partenariats. On cherche pas mal de choses au niveau de la gastronomie, on cherche des chefs qui auraient envie de nous donner des recettes qui pourraient plaire à notre communauté, des grandes sociétés de thé, qui sont très tendance aujourd’hui, qu’on aimerait pouvoir relayer dans nos box, des blogueuses qui sont intéressées par tout ce qui est food… Pour le moment, c’est principalement ce qu’on recherche, à se faire connaître par tous ces réseaux.

Retrouvez Le chef en box sur sa page Facebook ou directement sur son site Internet pour faire un joli cadeau à votre maman !

S'abonner au flux RSS du blog
Recevoir les nouveaux articles par e-mail :