Coin, original mais douteux moyen de paiement

Le 15 novembre 2013 — par

Depuis hier une nouvelle sorte de « carte bancaire » (on y reviendra) a été annoncée : Il s’agit de Coin. Derrière ce nom un peu bizarre quand on le prononce en français se cache une carte dont l’avantage est de regrouper toutes vos cartes de paiement et de choisir via un bouton avec quelle carte vous voulez payer à tout moment.

Ce système paraît ingénieux voire incroyable — pourquoi n’y aurait-on pas pensé avant ? Je me suis un peu demandé comment ça pouvait fonctionner. Et le compromis qui s’y cache me semble assez biaisé.

coin

Comme toute invention « révolutionnaire », Coin ne précise à aucun moment dans sa FAQ comment le système fonctionne. Il se contente d’une phrase assez lacunaire :

Coin est un appareil connecté qui contient et peut s’utiliser comme les cartes que vous avez déjà.

Certes, mais encore ?

Un article de CNET explique qu’il s’agit bien d’une bande magnétique dynamique qui changerait donc en fonction de la carte sélectionnée. C’est une vraie innovation mais qui pose plusieurs questions :

  1. Si les données sont stockées dans la carte, pourquoi le Coin doit obligatoirement être en contact permanent avec le téléphone via Bluetooth ? Les paiements effectués sont-ils transmis à Coin, si oui dans quel but ?
  2. La carte n’a aucun nom marqué dessus, hors la plupart des caisses inscrivent le nom du porteur de la carte au moment du paiement.
  3. De même, la carte n’a aucun numéro marqué dessus physiquement. Il est cependant fréquent que les assurances demandent aux commerçants d’inscrire les 4 derniers numéros ou le CVV2 inscrits sur la carte au cas où elle ait été reprogrammée.
  4. Je ne suis pas certain que les assurances des cartes associées fonctionnent si vous utilisez un autre appareil que ladite carte pour un paiement physique.
  5. Vous ne pouvez pas prêter votre Coin à quelqu’un à moins de lui passer votre téléphone avec…

Les bandes magnétiques sont de moins en moins utilisées aux États-Unis à cause de problèmes de sécurité. Même pire, d’ici octobre 2015 le système EMV (puce + code secret) sera obligatoire pour tous les commerçants et donc disponible sur toutes les cartes bancaires, et même si Coin dit être en train de travailler sur le même système avec une carte à puce je reste sceptique.

C’est clair que l’envie d’avoir une carte de paiement unique, noire et blindée de technologie comme dans les films, fait rêver. Mais à la place d’un commerçant j’aurais vraiment beaucoup de mal à accepter une carte programmable sans nom ni numéro inscrits, ça ressemble beaucoup trop à des YesCard pour prendre le risque d’avoir un impayé à la fin du mois.

S'abonner au flux RSS du blog
Recevoir les nouveaux articles par e-mail :