Corentin, la star du deep Twitter

Le 29 octobre 2013 — par

Un article de Ouest France à propos d’un twittos inconnu au bataillon jusqu’à aujourd’hui, avec un passage digne des grandes heures du Gorafi :

Sur Facebook et Twitter depuis ses 14 ans, il n’avait à l’origine aucune ambition particulière. « Je les utilisais comme tout le monde. On communiquait avec mes amis entre nous. » Puis, il y a deux ans, il commence à poster des images drôles. « Cela marchait, les gens réagissaient. J’ai arrêté de raconter ma vie. » En un an, il atteint les 90 000 followers.

Cette addiction au nombre de followers me fascine. Abandonner l’idée de parler de soi sur son compte personnel dans le seul but de plaire aux autres, sanctionné par les nouveaux followers. Aucune originalité dans ses tweets, il avoue voler tout son contenu sur des sites qui sont déjà spécialisés dans le buzz.

Il faut croire que le nombre de followers est devenu l’étalon du professionnalisme et de l’intelligence sur Internet, si bien qu’il est devenu Community Manager avec les félicitations du maire de Caen.

Pour ceux qui s’étonnent de la popularité de cette personne, il faut bien vous rendre compte que 95% de Twitter c’est la population de Skyblog, des ados qui s’ennuient au collège et qui sont bien contents de voir des images drôles toute la journée grâce à une application sur leur téléphone. Évidemment ce n’est pas avec eux que Twitter gagnera de l’argent, ni probablement l’agence de communication — mais elle ne perd pas beaucoup d’argent avec un contrat d’alternance et s’offre un coup de publicité à pas cher.

S'abonner au flux RSS du blog
Recevoir les nouveaux articles par e-mail :