Chromebook Pixel et le syndrome du bras de gorille

Le 22 février 2013 — par

À l’occasion de la sortie par Google de son Chromebook Pixel, je me permets de vous reparler d’un syndrome très connu des ergonomes, qui s’appelle le bras de gorille (Gorilla Arm Syndrom). Wired en parlait en 2010 lorsque Steve Jobs indiquait qu’Apple ne voulait pas s’engager sur ce terrain :

Apple Screen Multitouch

Nous avons fait des tonnes de test utilisateur, et il s’avère que ça ne fonctionne pas. Les surfaces tactiles ne peuvent pas être verticales. Cela vous donne une super démo, mais après une courte période vous commencez à fatiguer et après une longue période, vos bras n’en peuvent plus.

La fatigue musculaire n’est en effet pas à négliger, et les gens qui ont tenté d’utiliser un iPad à la place de leur ordinateur portable traditionnel le savent bien, comme un utilisateur de iSource, professeur, relatant son expérience :

Je dois dire qu’à la fin de la journée j’étais vraiment embêté par la lenteur que j’avais à atteindre l’écran pour sélectionner quelque chose plutôt que juste cliquer avec une souris.

D’ailleurs, sur la page de présentation du Chromebook Pixel, on peut voir cette étrange image qui présente l’utilisation de l’écran tactile de l’ordinateur portable avec un bras incliné n’importe comment, pour atténuer l’inconfort que cela représente, à la limite du Photoshop Disaster :

Image officielle

Avec un montage de votre serviteur, voilà ce que donnerait l’image si on utilisait l’écran comme indiqué sur l’image précédente (que je n’appellerai pas photo car il s’agit clairement d’un montage) :

Montage

Là c’est sûr qu’on n’aura pas mal au bras mais plutôt au poignet.

S'abonner au flux RSS du blog
Recevoir les nouveaux articles par e-mail :