Mon télétravail

Le 19 décembre 2012 — par

Cela fait maintenant 4 ans que je suis officiellement salarié en télétravail (dans la société que j’ai co-fondée, Beta&Cie). Même si j’étais déjà habitué à travailler de chez moi auparavant, travailler à plusieurs à distance quotidiennement était un pas que je n’avais pas encore franchi.

On m’a demandé de parler de mon expérience de télétravail et particulièrement du télétravail à la maison. Je vais essayer d’aborder les sujets les plus couramment évoqués en la matière.

Le lieu

Même si l’on ne travaille pas dans les bureaux de son entreprise, il y a plusieurs endroits de choix pour travailler : un espace de co-working, une bibliothèque, un local séparé…

J’ai choisi de travailler directement de chez moi, mais pas n’importe comment. Lorsque j’étais dans mon 30 m2 ou dans ma chambre chez mes parents j’avais déjà un espace dédié au travail et à rien d’autre : L’idéal est d’avoir une pièce entière mais une zone bien délimitée peut aussi suffire.

  • Bien : Un grand bureau pour avoir la place de mettre son ordinateur et différents papiers à traiter ou nécessaires au travail.
  • Pas bien : Travailler dans le canapé ou en posant son ordinateur portable sur un coin de table dans la salle à manger.

Le matériel

La plupart du temps je conseille de bien dissocier les outils de travail de ses outils personnels, ça vaut aussi pour l’ordinateur. Même si beaucoup de boulots en télétravail peuvent se faire sur « n’importe quel ordinateur », je pense qu’il est important d’avoir une installation faite pour le travail et de ne pas avoir la même installation en dehors. Vous pouvez créer deux profils utilisateur si vous n’avez qu’une machine.

Dans mon cas, mon Mac Pro est ma machine entièrement dédiée au travail.

Mac Pro

J’ai aussi un MacBook Pro pour pouvoir travailler quand je ne suis pas chez moi, cependant il ne reproduit pas les meilleures conditions qui me sont nécessaires pour travailler efficacement. De même que le lieu, mon matériel est important pour bien travailler.

De même, ne négligez pas l’ergonomie de votre station de travail. Si vous y passez 8 heures par jour assis à votre bureau devant un ordinateur, c’est un élément extrêmement important de votre vie, n’ayez donc pas peur d’y mettre les moyens pour votre confort.

  • Bien : Installer une tour à son bureau avec une connexion réseau filaire, des écrans à bonne hauteur, un siège de bureau confortable.
  • Pas bien : Travailler la tête penchée sur son MacBook Air 11″ connecté au FreeWifi du voisin.

Les horaires

Là je pense qu’on arrive au sujet le plus emprunt de préjugés.

Effectivement être en télétravail signifie la plupart du temps qu’on peut choisir ses horaires, pour autant quand on travaille sur Internet il est à mon avis très important de respecter des horaires réguliers et des horaires que l’on pourrait qualifier « de bureaux », c’est-à-dire travailler en journée la semaine et ne pas travailler le week-end1.

Travailler la journée alors que vous êtes en télétravail peut vous sembler être une absence de la liberté la plus fondamentale du télétravail. Et pourtant lorsque vos collègues ou vos partenaires vous écrivent à une heure décente d’un jour de semaine, ils s’attendent à une réponse plus prompte qu’un soir ou qu’un week-end. C’est un point à ne pas négliger.

Le deuxième point à ne pas négliger, c’est que le soir vos amis sont connectés, et que s’ils vous voient connectés ils ne vont pas se dire que vous êtes en train de travailler, et vous serez trop gentil pour les ignorer. De même, si vous avez votre compte Twitter ou Facebook ouvert sur une fenêtre, les flux sont bien plus actifs le soir que la journée.

Sans faire de calculs compliqués on perd facilement deux fois plus son temps en soirée qu’en journée lorsqu’on travaille sur Internet. Par contre le week-end il n’y a personne, à part quelques photos de brunches. C’est une période que j’aime bien utiliser pour travailler mais uniquement en complément de mon travail en semaine.

  • Bien : Travailler en semaine de préférence en commençant tôt, se forcer à s’arrêter à partir d’une certaine heure le soir.
  • Pas bien : Faire la grasse matinée tous les jours et travailler un peu de 14h à 4h du matin, entrecoupé de livetweets et de discussions Skype.

En conclusion

Ce n’est sûrement pas un mode de vie adapté à tout le monde. J’ai beaucoup parlé des avantages du télétravail mais il y a plusieurs inconvénients à prendre en compte : Il faut tout d’abord savoir se forcer à respecter des horaires de travail sans quitter son domicile, donc supporter d’être « enfermé » chez soi toute la journée. Il faut aussi bien faire comprendre à ses proches que ce n’est pas parce qu’on reste chez soi toute la journée qu’on peut être dérangé à tout instant. Enfin il y a un coût matériel si votre entreprise ne prend pas en charge les frais de votre installation en télétravail.

J’adore le télétravail. C’est pour moi particulièrement adapté à ma façon de travailler car je n’aime pas la distraction d’un open-space et encore moins perdre du temps à aller au travail chaque jour.


  1. Je précise que nous sommes dimanche et qu’il est 18h lorsque j’écris cette phrase. 

S'abonner au flux RSS du blog
Recevoir les nouveaux articles par e-mail :