10 choses à savoir sur VDM

Le 12 janvier 2010 — par

… que vous ne savez sans doute pas.

L’aventure VDM ayant commencé sur l’ancêtre de ce blog deux ans auparavant, ce n’est qu’un juste retour des choses de vous délivrer aujourd’hui, en remerciement, quelques histoires sur les débuts du site.

logo_vdm.png

1. Je n’ai jamais acheté viedemerde.fr. Il y avait une opération « .fr gratuits » chez OVH pour promouvoir l’ouverture aux particuliers. J’en ai pris un paquet à l’époque, dont celui-là, en référence à notre channel IRC #viedemerde. L’article de présentation est d’ailleurs toujours lisible dans les archives de mon blog.

2. Le slogan de VDM « Ma vie c’est de la merde et je vous emmerde » est une contraction de mes deux principales influences Canal + : Les robins des bois (« Ma vie c’est de la merde et je l’échangerais bien avec celle du roi du Maroc »), et la chanson « Je vous emmerde » de Katerine qui était le générique d’une émission d’Edouard Baer si je ne m’abuse.

3. Au début il n’y avait qu’un vote « Je valide, tu as une vie de merde ». Le terme « je valide » est une expression en référence au jeu La Cible, où quand tu zappais le midi tu tombais sur un mec devant un pupitre qui te dit « Avion, Chouette, Alain Madelin, Cheeseburger… Je valide ».

4. Le deuxième vote « Tu l’as bien mérité » ne s’appelait à l’origine pas comme ça… Pendant une semaine je l’avais nommé « Bien fait pour sa gueule ». Puis on m’a dit que c’était peut-être un peu trop violent, alors on a vite trouvé un remplaçant un peu plus corporate.

5. La première version était basée sur un outil de micro-blogging open source. Par conséquence les sources de cette version sont toujours disponibles, avec énormément de bugs corrigés et le mode soumission / multi-auteurs. En revanche j’ai laissé les fautes d’orthographe dans le CSS, pour le fun !

6. Otto, le créateur du site Chauffeurdebuzz.com m’a appelé en Avril 2008 pour me convaincre pendant 45 minutes que ce buzz ne durerait encore que quelques semaines. Evidemment il voulait quand même racheter le site, pour une somme avoisinant le chiffre d’affaires d’un mois… Il m’a bloqué sur Twitter depuis que j’ai refusé, en divulguant des infos « qu’il ne répètera à personne » :)

« C’est affreux ton site !!! »
— Notre régie publicitaire, le 4 mars 2008.

7. J’ai mis un mois et demi à convaincre la régie avec qui je travaillais depuis des années que le site pourrait rapporter un peu d’argent, en insistant sur le fait qu’on ne changerait pas la forme du site pour mettre des carrés ou des pop-ups. Maintenant nous sommes leur plus gros client.

8. Mettre ou non des commentaires était le plus gros débat interne aux débuts de VDM. On croulait déjà sous les anecdotes à modérer (il n’y avait pas l’auto-modération à l’époque). On a fini par tenter le coup à l’arrache. Maintenant on s’en fout il y a Julien pour tout lire !

9. Le jour où nous sommes passés sur Canal +, la préparation de l’émission était complètement en retard car ils avaient passé leur après-midi à lire le site, et à en inventer pour les passer le soir après notre passage.

10. Après notre passage au grand journal nous avons reçu nos plus beaux mails d’insultes. Je vous les copie en intégralité. Sur le premier vous verrez comment il compense son manque de style intellectuel par du style artificiel, ça relève du traumatisme typique du 21è siècle :)

yzkq.png

Le second est nettement plus drôle, enfin, on n’a jamais eu le fin mot de l’histoire.

wfky.png

J’espère que maintenant vous serez content de délivrer du VDM fun fact pour briller en société. En ce qui concerne la mienne, de société, j’espère que l’on pourra fournir autant de travail ces 12 prochains mois que ce qu’on a fait en 24, l’objectif est osé mais toujours réalisable. Merci encore !

S'abonner au flux RSS du blog
Recevoir les nouveaux articles par e-mail :