Quand Twitter devient Confessions Intimes

Le 29 décembre 2009 — par

… Ça donne envie de rallumer sa télévision.

Peu de gens ont vu passer ce cataclysme sentimental ce week-end, en pleine digestion de repas familiaux. Pourtant pendant quelques heures, le service de microblogging n’avait pas grand chose à envier aux émissions sociologiques de haut niveau comme Confessions Intimes ou autres Générations Famille. Remise en situation.

Une maman élevant son fils seule, @esghalis, devait rejoindre l’homme de sa vie (@NockFR) rencontré 9 mois plus tôt juste après la naissance de son fils, le 27 décembre. Ce dernier, pour des raisons inconnues et qui de toutes façons lui sont propres, a décidé de mettre fin à leur relation quelques heures avant leurs vacances.

On a dès lors eu le droit à quelques phrases typiques de Confessions Intimes, telles que :

Dans l’absolu, rien ne l’empêche d’écrire ce genre de phrases, les somnifères aidant, d’autres en seraient réduits aux mêmes extrémités. Là où je trouve cela choquant, c’est la manière dont @esghalis inclue son ex-copain @NockFR dans ses tweets de tragédie grecque. Il n’a rien demandé à ce que je sache, bon, c’est pas très fair play de quitter sa copine pendant les vacances de Noël mais ce ne sont pas des choses qu’on prévoit 2 mois à l’avance.

Là on franchit clairement une étape. Au cas où vous aviez envie de follow @NockFR pour l’insulter mais que vous ne saviez pas quoi lui dire, elle vous donne tous les arguments en un seul tweet, c’est limite si on arrive à lire le (please RT) en filigrane. S’en suivent quelques statuts mal écrits et très plaintifs, ainsi que des réponses de solidarité féminine, ou sûrement de MILF hunters.

Cette petite leçon vaut beaucoup plus qu’un fromage, sans doute, puisque la mère désormais solitaire jura mais un peu tard qu’on ne l’y prendra plus, même si les mots sont encore un peu approximatifs. A moins qu’elle ait déjà prévu une progéniture à son enfant de 9 mois, remarquez.

Je pense que c’est vrai, on aime s’amuser du malheur des autres, j’en fais l’expérience avec les sites auxquels j’ai vaguement participés. Cependant on ne s’amuserait pas du malheur des autres si ces mêmes autres ne s’amusaient pas à l’étaler de manière si ridicule. La vie privée a encore une définition assez claire, surtout quand elle concerne plusieurs personnes.

On pourrait imaginer qu’après de telles résolutions, l’histoire s’arrêterait là. Ce serait mal connaître la capacité de Twitter à créer l’évènement avec quelques caractères, ces 5 lettres fatales qui font chavirer le coeur de tout emo qui se respecte :

Rassurez-vous, les adieux de Twitter durent plus longtemps que la mort d’un baryton, ou la tournée d’adieu d’Aznavour, aucun risque qu’elle ne revienne jamais. En cadeau, une vidéo créée par soymalau retraçant les plus beaux moments de ce e-drama, avec en bande originale le Lacrimosa du Requiem de Mozart.

Retrouvez aussi toutes les phrases mythiques post-rupture de @esghalis en une seule page sur son import ootweet. J’aurais pu tous les mettre ici mais il en fallait un peu sous le coude.

Pensez-vous que Twitter va devenir un repère à kikoololeries dans le genre ? L’évolution de Facebook après sa traduction en français laisse présager un avenir peu optimiste. Cependant, la manière dont a été tourné cette histoire ne devrait pas inciter d’autres personnes en mal de reconnaissance à cracher leur vie privée de manière si opulente.

S'abonner au flux RSS du blog
Recevoir les nouveaux articles par e-mail :