Comment être productif avec 5 écrans

Le 7 décembre 2009 — par

Certains d’entre vous doivent encore se souvenir de cette photo publiée sur mon compte Twitter il y a presque deux mois jour pour jour, juste après l’installation de mon ordinateur dans mon nouvel appartement :

dsc00205qj.jpg
Le contenu des écrans n’est pas représentatif !

On m’a accusé de temps à autres d’avoir cette configuration uniquement pour la frime, et n’en avoir aucune utilité dans la réalité. Voici donc un « petit » article pour expliquer comment avoir 5 écrans augmente ma productivité.

Le matériel

Seuls les deux LaCie ont été achetés pour l’occasion, les trois autres écrans étaient déjà en ma possession. Leur choix n’est pas spécialement primordial, les miens sont assez grands, ce qui au final est plutôt agréable si vous avez la place.

  • Au centre : Acer P244W (24″ 16:9)
  • A gauche et à droite : LaCie 324 (24″ 16:10)
  • Aux extrémités : Acer AL2216W (22″ 16:10)

Vous aurez judicieusement remarqué que les deux écrans aux extrémités n’avaient pas la place pour reposer sur la table, j’ai donc utilisé deux bras Ergotron pour les accrocher en l’air. Ce sont des bras assez chers mais qui valent vraiment le coup, pour avoir essayé leur équivalent « noname » auparavant, ça n’a rien à voir niveau qualité de fabrication.

L’ordinateur qui supporte tout cela peut aussi être n’importe quelle tour bien configurée, dans mon cas c’est un Mac Pro, avec trois cartes graphiques évidemment, pour pouvoir supporter les 5 sorties vidéo.

Le logiciel

La première réflexion qui vient souvent à l’esprit lorsque je parle de ma configuration c’est : « Ça ne t’arrive pas de perdre ta souris ? ». La réponse est si, bien sûr ! Mais il y a quelques astuces pour naviguer efficacement dans un espace aussi grand.

C’est là où les raccourcis clavier viennent à la rescousse de votre productivité :-) J’ai choisi d’utiliser Keyboard Maestro après en avoir testé quelques autres, je ne sais pas si celui-là est le meilleur mais il m’a pleinement satisfait depuis un peu plus d’un an. Ce logiciel me sert à deux choses : reconfigurer certaines touches de mon Mac pour qu’elles réagissent comme un clavier Windows (un an et demi après avoir switché, je suis toujours persuadé que le clavier AZERTY est mieux pour coder), et ajouter des raccourcis pour accéder rapidement à n’importe quelle application située sur mes écrans.

Ces raccourcis clavier sont dits globaux, c’est à dire qu’ils fonctionnent peu importe l’application où vous vous trouvez sur votre ordinateur.

yjvv.png

Au-delà de ça, j’ai aussi pris l’habitude de remettre ma souris au centre de l’écran principal avant d’éteindre mes écrans. :D

Passons maintenant au contenu des écrans à proprement parler.

Au centre

Certainement la partie la moins intéressante, l’écran du milieu me sert à coder (il vaut mieux le faire au centre, ça évite les torticolis), et à naviguer sur le Web, quelques terminaux SSH de temps en temps, rien d’autre.

A gauche

J’utilise l’écran de gauche pour iTunes (que j’utilise en permanence en travaillant), Adium (messagerie instantanée sous Mac), Gmail (via Mailplane).

gauche.png

A droite

La télécommande EyeTV de l’écran tout à gauche (voir paragraphe ci-dessous), quelques bidouilles faites avec GeekTool, Tweetie, et Google Wave, mais vu l’inutilité grandissante de ce dernier, je pense le remplacer par un autre logiciel encore à déterminer. J’utilise l’espace quand j’ai des SSH à monitorer ponctuellement.

droite.png

Les extrémités

De part leurs emplacements dans mon champ de vision, il était impossible d’envisager des écrans où je serais actif dessus. Les deux écrans me servent d’écran de « contrôle ». A droite, j’ai le monitoring de mes serveurs (qui est néanmoins primordial puisque c’est mon métier), quant à l’écran de gauche il me sert pour la télévision, souvent les infos mais aussi les reportages qu’on peut regarder d’un oeil tout en travaillant :-)

monitoring.png
Mon monitoring, qui fera sans doute l’objet d’un autre article.

J’ai essayé de ne pas trop vous encombrer de détails sur la description de ma configuration de travail. Je concluerai en disant qu’il ne faut pas croire que c’est parce que vous avez 5 écrans que vous multiplierez votre productivité par 5, mais en s’habituant un peu, les avantages s’en font vite sentir. Si vous avez des questions (ou des conseils), laissez-moi un commentaire !

S'abonner au flux RSS du blog
Recevoir les nouveaux articles par e-mail :